jeudi 9 mai 2013

Une odyssée américaine


Dans la série "Les péripéties de mes commandes", voici un nouvel épisode. Mars 2013. Craquage. Profitant d'une offre, j'avais passé commande chez Llarowe. Ma carte bancaire - qui n'est pas bleue mais rouge de honte - avait légèrement frémi car, si j'ai su faire attention pendant les soldes d'hiver, le printemps m'a fait faire quelques folies. Le mal état fait, je n'avais plus qu'à attendre la livraison. Et puis la "machine" allait faire de la place aux petits nouveaux.

Fin avril. Sœur Julie, ne voyant rien venir, commence à s'inquiéter. Je clique dans mon historique de commandes sur le site de Llarowe pour afficher le suivi de mon colis, lequel est bien parti fin mars, mais  serait de retour au Colorado. Aurait-il été renvoyé à l'expéditeur ? Il faut dire qu'après l'épisode Illamasqua, je suis devenue paranoïaque : et si, cette fois, c'étaient les postes américaines qui refusaient d'acheminer mes vernis ? Non, ce doit être autre chose : on trouve la trace de mon envoi au Texas, puis dans l'Illinois, de nouveau au Texas et enfin de retour au Colorado...J'écris à Llarowe pour demander si je peux faire quelque chose pour débloquer la situation. Aussitôt, je reçois une réponse de l'adorable Emily du service clientèle : «Oh, my goodness! Je n'avais encore jamais vu ça ! Normalement, quand nos colis partent du Colorado, ils sont acheminés vers Los Angeles où ils passent la douane et sont expédiés vers l'Europe. Je n'ai jamais vu un colis faire un tel périple à travers les États-Unis. Je vais vérifier sans faute auprès du service expéditions pour savoir si le colis nous a effectivement été retourné après ses vacances à travers les États-Unis et, au besoin, remplacer immédiatement la marchandise. Je vous recontacte dès que j'ai plus d'informations !»

Je pars quelques jours autour du premier mai et, le samedi 4, hourra ! Le facteur me remet le colis de Llarowe, expédié le 25 mars et parfaitement intact. Emily, à qui j'envoie tout de suite un petit mot pour la rassurer et lui dire de clôturer le dossier, me répond : «Enjoy your new nail mail!». Effectivement, l'arrivée de ce colis m'a fait un grand plaisir...

Ça me rappelle une lecture récente : un roman de Jim Harrison, Une odyssée américaine, dont j'ai emprunté le titre en français pour ce post. Spolié par son ex-femme, le narrateur, ex-prof de lettres, plaque tout et décide de parcourir les États-Unis de façon méthodique, État par État, au volant de sa vieille voiture. Sur la route, il rencontrera une bombe sexuelle, l'affection filiale, des gueuletons fabuleux, des réponses à ses questions sur le sens de la vie et la force de rentrer chez lui. Mes vernis n'ont pas suivi le même trajet, mais ils ont tout de même fait pas mal de chemin (merci, Google Maps) :

 

Et ça valait le coup qu'ils veuillent bien franchir l'océan Atlantique, car dans le paquet, il y avait ceci :


Contrary Polish Ain't No Sunshine. Un vernis qui fait clairement allusion à Illamasqua Raindrops que je n'ai pas pu acheter en solde, mais plus foncé et plus bleuté. Aves des flakies argentés qui feraient aimer le mauvais temps à tout un chacun. Je l'adore. Je vais devoir domestiquer l'application en faisant des couches plus fines, et je vais attendre aussi de meilleures occasions, car j'ai envie de teintes plus ensoleillées en ce moment. 

Pour fêter l'arrivée de mon colis, j'ai testé une couche d'un vernis de recouvrement à flakies bleus qui faisait partie du même envoi : Wing Dust Blue Steel. Il était initialement prévu pour aller sur du foncé plutôt que sur ce gris, mais j'aime bien le résultat final : le gris-bleu est homogène, le gel bleu est assez transparent pour ne pas laisser de traces, les flakies sont discrets mais présents (j'ai fait exprès de tester deux couches sur l'annulaire).

Moralité : dorénavant, je ne me laisserai plus déconcerter par les informations de suivi d'USPS, et j'attendrai patiemment mon colis ! Merci à Llarowe pour ce bonheur en flacons que le site s'était engagé à remplacer si nécessaire, et pour leur gentillesse (cette amabilité américaine me fait craquer...).

Profitez bien des jours fériés. Des bises et du beau temps :-*
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Quel voyage on pourra dire qu'il vient de loin celui là ^^
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
  2. Mais ils sont arrivés et c'est l'essentiel ! Bisous :-*

    RépondreSupprimer
  3. Axelle Duda Gérard9 mai 2013 à 19:25

    Les vernis auront des choses à te raconter durant la pose et le séchage ;-)
    Celui-ci est bien joli, parfaitement assorti à la couleur du ciel chez moi...

    RépondreSupprimer
  4. Je te souhaite plein de soleil, mais c'est vrai qu'un ciel un peu gris, ça peut être beau aussi... Bisous :-*

    RépondreSupprimer
  5. Ah oui quel périple! L'essentiel c'est qu'ils soient bien arrivés :)
    Et celui ci est bien joli!!

    RépondreSupprimer
  6. Ces vernis seront d'autant plus aimés ! Bisous :-*

    RépondreSupprimer
  7. agathezepower9 mai 2013 à 21:08

    Super petite histoire ! Et t'as d'beaux zongles ! Bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
  8. Contente que tu aimes tout ça ! Moi aussi, j'ai bien aimé l'histoire... surtout vers la fin ^^
    Bisous :-*

    RépondreSupprimer
  9. Bénédicte @ I&#39;m Anaa!12 mai 2013 à 22:10

    Et ben dis donc... ils en ont fait du chemin!
    Toi aussi tes vernis prennent des vacances avant de te rejoindre chez toi, lol! Enfin moi ils se baladent en France c'est déjà ça... la raison? parce que les américaines écrivent des 6 qui ressemblent à des 4 et du coup mauvais code postal! Deux fois mes vernis ont pris des vacances dans le Sud alors que j'habite à l'opposé XD
    En tous cas ça valait le coup d'attendre! Super vernis ♥
    Bisous :-*

    RépondreSupprimer
  10. Hi hi hi ! Les 6 qui ressemblent à des 4, les 7 qui ressemblent à des 1, c'est traître... Et ça donne effectivement de bonnes intrigues pour des "road novels" ! Mais l'essentiel est de pouvoir se faire livrer ces beautés américaines qu'on adore...
    Bisous à toi :-*


    Le 12 mai 2013 22:10, Disqus a écrit :

    RépondreSupprimer
  11. Oh la vache, ils ont mérité d'être chouchouter après ce periple!! En tout cas, le service clients de Llarowe m'a l'air topissime!! Ça fait plaisir de voir ça, quand on sait le nombre d'arnaque d'autres boutiques plus proches de nous! Rien à voir avec les Espagnols qui mettent des plombes à répondre! Enfin, pas tous, hein, j'exagère, y'a des gens sérieux aussi. Ce tit vernis est bien beau en plus!! Hâte de voir les autres. Bisous

    RépondreSupprimer
  12. Oui, décidément, j'aime bien Llarowe et en général le service des sites américains qui te dessinent souvent un petit smiley gentil sur la facture pour faire passer la douloureuse, et ça marche...Bisous :-*

    RépondreSupprimer

Désolée, mais c'est comme ça... suite à une invasion de splog, les commentaires sont désormais modérés.
Merci pour vos petits mots <3 Je réponds à tous les commentaires et je vais voir vos blogs.
Bises :-*